Ikea dans un complot d’évasion fiscale ?

Selon des documents publiés par le Monde mercredi dernier, Ikea compte parmi les 340 sociétés qui ont comploté pour réduire leurs impôts. Ces derniers ont passé des accords secrets avec le Luxembourg entre les années 2002 et 2010. Notons que les documents en question sont obtenus à partir de diverses enquêtes menées par le Consortium international des journalistes d’investigation (ICIJ).

Des milliards d’euros de recettes fiscales perdues

Selon le ministre des Finances de Luxembourg, les accords en question font référence au « tax ruling », une pratique légale qui donne à une société le privilège de connaître sa situation fiscale dans un pays en particulier. Cependant, les recherches établies par l’ICIJ ont dévoilé des irrégularités dans l’accomplissement de la démarche.

ikea

À l’heure où l’Europe traverse une crise importante, ces accords ne pourraient qu’aggraver la situation. En effet, plusieurs milliards d’euros qui devraient faire partie des recettes fiscales de l’État vont disparaître. Pourtant, on peut dire que la plupart des sociétés qui bénéficient de cette réduction d’impôts illégale encaissent régulièrement des bénéfices considérables. Pour Ikéa, leader de la distribution de meubles design, des produits plus séduisants accessibles à prix élevé remplissent les magasins de l’enseigne et les clients séduits par leur beauté ne manquent pas. Notons que la commission européenne prévoit d’entamer une enquête sérieuse et la sanction sera particulièrement lourde.

Laisser un avis

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *